Ostéopathie pour les femmes enceintes

Durant la grossesse, l’organisme de la future maman va devoir faire des efforts d’adaptation pour assumer les contraintes mécaniques et physiologiques liées à la croissance du bébé. Ainsi, le bassin maternel, la colonne vertébrale et les viscères vont s’organiser de manière à répondre aux tensions engendrées par le mobile fœtal.

L’ostéopathie durant la grossesse a 2 objectifs :
– soulager les désagréments et douleurs de la maman liés à la grossesse,
– participer au bien-être du futur nouveau-né, en facilitant l’adaptation du corps de la mère autour du fœtus. L’harmonie du fœtus et son confort dépend essentiellement de l’équilibre de l’organisme maternel. L’ostéopathe permet au bébé d’effectuer sa croissance dans un environnement propice et harmonieux. Pour cette raison, un suivi régulier pendant la grossesse est fortement conseillé, même lorsqu’il n’y a aucun trouble “apparent”.

Quand consulter un ostéopathe pendant la grossesse ?
– Pour un contrôle à titre préventif
– En cas de douleurs lombaires, dorsales et cervicales
– Pour des douleurs de type sciatique
– En cas de douleurs du bassin ou du coccyx
– Troubles digestifs : aigreurs d’estomac, inconfort digestif…
– Jambes lourdes
– Hémorroïdes, maux de tête…

Une consultation préparatoire à l’accouchement
Il est fortement conseillé de consulter au cours du 9ème mois de grossesse afin que l’ostéopathe vérifie et corrige les blocages ou tensions des éléments osseux et musculo-ligamentaires du bassin.
Pour venir au monde, le bébé va devoir se frayer un chemin dans le bassin maternel. Ce sont les contacts osseux du bassin de la mère qu’il va rencontrer sur son passage qui vont le guider et lui imposer de tourner la tête d’une façon particulière.
Lors de la première étape de l’accouchement, la tête du bébé va venir prendre appui sur le pubis. Si ce dernier est asymétrique, l’appui de la tête sera également asymétrique et engendrera, dans de nombreux cas, un blocage cervical chez le nourrisson et une tête aplatie à l’arrière quelques semaines plus tard. Plus le bassin de la maman sera symétrique et mobile et mieux se déroulera l’accouchement. Par conséquent, le crâne du bébé sera préservé des asymétries que nous constatons bien souvent à la naissance.

Une consultation après l’accouchement
Dans les suites de l’accouchement, le corps de la mère doit se réadapter à son nouvel état. Les muscles du périnée ont été fortement sollicités lors de l’expulsion et le cas échéant lors de l’épisiotomie. Il est donc important que la femme consulte un ostéopathe afin de rééquilibrer le bassin et son environnement.

Quelques explications
En ostéopathie, une règle est primordiale et s’applique parfaitement lors de cette période de la vie qu’est la grossesse : «la structure gouverne la fonction». En résumé, si un organe est bien formé, symétrique et en harmonie avec son environnement, la fonction de cet organe s’en trouve améliorée.
Ainsi, durant la grossesse, le développement du fœtus sera optimal dès lors que l’environnement maternel sera équilibré et sans tension perturbatrice. Le bébé va grandir au sein des organes abdominaux et l’utérus va s’expandre dans la cavité abdominale.
En revanche, si les organes internes de la mère sont mal positionnés, la croissance utérine se fera de manière asymétrique. Le bébé se verra “refouler” et devra adopter des contorsions plus ou moins confortables pour maintenir sa croissance. Il n’est pas rare de voir arriver en consultation des femmes enceintes dont l’utérus est dévié à droite ou à gauche et de les voir repartir avec un ventre bien rond, symétrique et plus «gros», sans parfois avoir touché l’utérus. Dans ces situations, le bébé a senti les organes maternels se relâcher et reprendre leur place. En un instant il s’est mis à occuper l’espace libéré par l’ostéopathe, et à bouger à nouveau à sa guise.
Le poids du bébé va par ailleurs entraîner une «cambrure» importante chez la mère. Il s’agit d’un phénomène normal mais comment cela peut-il se produire harmonieusement et sans douleurs si quelques vertèbres ou le sacrum sont bloqués et ne peuvent pas s’adapter aux demandes du corps ?L’ostéopathe peut déceler ces blocages et les corriger avant qu’ils n’entrainent de douleurs. D’où l’intérêt de consulter régulièrement durant la grossesse.
L’harmonie anatomique de la mère est primordiale pour l’harmonie du fœtus.


Ostéopathie pour les femmes enceintes

Durant la grossesse, l’organisme de la future maman va devoir faire des efforts d’adaptation pour assumer les contraintes mécaniques et physiologiques liées à la croissance du bébé. Ainsi, le bassin maternel, la colonne vertébrale et les viscères vont s’organiser de manière à répondre aux tensions engendrées par le mobile fœtal.

L’ostéopathie durant la grossesse a 2 objectifs :
– soulager les désagréments et douleurs de la maman liés à la grossesse,
– participer au bien-être du futur nouveau-né, en facilitant l’adaptation du corps de la mère autour du fœtus. L’harmonie du fœtus et son confort dépend essentiellement de l’équilibre de l’organisme maternel. L’ostéopathe permet au bébé d’effectuer sa croissance dans un environnement propice et harmonieux. Pour cette raison, un suivi régulier pendant la grossesse est fortement conseillé, même lorsqu’il n’y a aucun trouble “apparent”.

Quand consulter un ostéopathe pendant la grossesse ?
– Pour un contrôle à titre préventif
– En cas de douleurs lombaires, dorsales et cervicales
– Pour des douleurs de type sciatique
– En cas de douleurs du bassin ou du coccyx
– Troubles digestifs : aigreurs d’estomac, inconfort digestif…
– Jambes lourdes
– Hémorroïdes, maux de tête…

Une consultation préparatoire à l’accouchement
Il est fortement conseillé de consulter au cours du 9ème mois de grossesse afin que l’ostéopathe vérifie et corrige les blocages ou tensions des éléments osseux et musculo-ligamentaires du bassin.
Pour venir au monde, le bébé va devoir se frayer un chemin dans le bassin maternel. Ce sont les contacts osseux du bassin de la mère qu’il va rencontrer sur son passage qui vont le guider et lui imposer de tourner la tête d’une façon particulière.
Lors de la première étape de l’accouchement, la tête du bébé va venir prendre appui sur le pubis. Si ce dernier est asymétrique, l’appui de la tête sera également asymétrique et engendrera, dans de nombreux cas, un blocage cervical chez le nourrisson et une tête aplatie à l’arrière quelques semaines plus tard. Plus le bassin de la maman sera symétrique et mobile et mieux se déroulera l’accouchement. Par conséquent, le crâne du bébé sera préservé des asymétries que nous constatons bien souvent à la naissance.

Une consultation après l’accouchement
Dans les suites de l’accouchement, le corps de la mère doit se réadapter à son nouvel état. Les muscles du périnée ont été fortement sollicités lors de l’expulsion et le cas échéant lors de l’épisiotomie. Il est donc important que la femme consulte un ostéopathe afin de rééquilibrer le bassin et son environnement.

Quelques explications
En ostéopathie, une règle est primordiale et s’applique parfaitement lors de cette période de la vie qu’est la grossesse : «la structure gouverne la fonction». En résumé, si un organe est bien formé, symétrique et en harmonie avec son environnement, la fonction de cet organe s’en trouve améliorée.
Ainsi, durant la grossesse, le développement du fœtus sera optimal dès lors que l’environnement maternel sera équilibré et sans tension perturbatrice. Le bébé va grandir au sein des organes abdominaux et l’utérus va s’expandre dans la cavité abdominale.
En revanche, si les organes internes de la mère sont mal positionnés, la croissance utérine se fera de manière asymétrique. Le bébé se verra “refouler” et devra adopter des contorsions plus ou moins confortables pour maintenir sa croissance. Il n’est pas rare de voir arriver en consultation des femmes enceintes dont l’utérus est dévié à droite ou à gauche et de les voir repartir avec un ventre bien rond, symétrique et plus «gros», sans parfois avoir touché l’utérus. Dans ces situations, le bébé a senti les organes maternels se relâcher et reprendre leur place. En un instant il s’est mis à occuper l’espace libéré par l’ostéopathe, et à bouger à nouveau à sa guise.
Le poids du bébé va par ailleurs entraîner une «cambrure» importante chez la mère. Il s’agit d’un phénomène normal mais comment cela peut-il se produire harmonieusement et sans douleurs si quelques vertèbres ou le sacrum sont bloqués et ne peuvent pas s’adapter aux demandes du corps ?L’ostéopathe peut déceler ces blocages et les corriger avant qu’ils n’entrainent de douleurs. D’où l’intérêt de consulter régulièrement durant la grossesse.
L’harmonie anatomique de la mère est primordiale pour l’harmonie du fœtus.