Ostéopathie pour les nourrissons

Même lorsque le bébé ne présente apparemment aucun trouble, chaque nouveau-né devrait être examiné attentivement par un ostéopathe pour les raisons qui suivent :
L’accouchement peut-être le premier des traumatismes pour le bébé. Trop long ou trop court, il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes et avoir une influence sur le développement du bébé. L’usage de spatules, ventouses ou forceps risque fortement de perturber la mobilité des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

Souvent les nouveau-nés naissent avec la tête un peu déformée, le crâne en forme d’obus, un œil plus fermé que l’autre, une oreille plus en avant que l’autre, le nez légérement écrasé… Les parents s’entendent dire que cela se remettra tout seul. Pourtant, ces “défauts”, anodins en apparence, sont le signe évident d’un certain nombre de dysfonctions qui peuvent être corrigées par un ostéopathe et éviter ainsi que d’autres troubles s’en découlent à plus ou moins long terme.

Quand consulter ?
– lorsque, lors de l’accouchement, on a utilisé de forceps, ventouses ou spatules
– si l’expulsion a nécessité une forte pression sur l’abdomen de la maman
– lorsque la présentation s’est faite par le siège, le front ou la face
– après une forte traction sur la tête
– en cas de naissance gémellaire (voire plus)
– quand le cordon s’est enroulé autour du cou
– lorsque l’accouchement s’est effectué sous péridurale
– quand le travail a été trop long (plus de 8 heures) ou trop court (moins de 2 heures)
– en cas de prématurité (le crâne est plus fragile)
– en cas de souffrance fœtale, voire de réanimation même légère du bébé

Apprenez à observer votre bébé et n’hésitez pas à consulter lorsque votre bébé :
– se cambre en arrière lorsqu’on le prend ou qu’on lui donne la tétée
– est raide, avec les bras et les mains crispées
– sursaute au moindre bruit et présente des petits tremblements
– est atone et a du mal à tenir sa tête
– pleure en permanence
– dort très peu
– régurgite souvent
– ne digère pas et est agité après la tétée
– met un temps infini à téter
– a du mal à téter
– use ses cheveux derrière la tête de façon asymétrique
– est tombé de la table à langer, même si la radiographie n’a mis en évidence aucune lésion
– a une mauvaise position ou une asymétrie des hanches, des jambes ou des pieds
– met toujours un bras en arrière
– tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté
– présente un strabisme permanent (divergent ou convergent)
– a des troubles ORL à répétition : otites, bronchites, respiration bruyante…

Un examen très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen…) permettra aisément de détecter les dysfonctions mineures à l’origine de tous ces maux. Par une correction manuelle appropriée, toujours effectuée en douceur, votre ostéopathe pourra corriger ces troubles.

L’écoute et l’observation attentives d’un ostéopathe, ses mains expertes, la douceur de ses gestes, permettront à votre bébé de bien démarrer dans la vie et de trouver, ou de retrouver, la joie de vivre qui devrait être la sienne, et ce pour longtemps, ainsi que, pour vous, un apaisement certain.


Ostéopathie pour les nourrissons

Même lorsque le bébé ne présente apparemment aucun trouble, chaque nouveau-né devrait être examiné attentivement par un ostéopathe pour les raisons qui suivent :
L’accouchement peut-être le premier des traumatismes pour le bébé. Trop long ou trop court, il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes et avoir une influence sur le développement du bébé. L’usage de spatules, ventouses ou forceps risque fortement de perturber la mobilité des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

Souvent les nouveau-nés naissent avec la tête un peu déformée, le crâne en forme d’obus, un œil plus fermé que l’autre, une oreille plus en avant que l’autre, le nez légérement écrasé… Les parents s’entendent dire que cela se remettra tout seul. Pourtant, ces “défauts”, anodins en apparence, sont le signe évident d’un certain nombre de dysfonctions qui peuvent être corrigées par un ostéopathe et éviter ainsi que d’autres troubles s’en découlent à plus ou moins long terme.

Quand consulter ?
– lorsque, lors de l’accouchement, on a utilisé de forceps, ventouses ou spatules
– si l’expulsion a nécessité une forte pression sur l’abdomen de la maman
– lorsque la présentation s’est faite par le siège, le front ou la face
– après une forte traction sur la tête
– en cas de naissance gémellaire (voire plus)
– quand le cordon s’est enroulé autour du cou
– lorsque l’accouchement s’est effectué sous péridurale
– quand le travail a été trop long (plus de 8 heures) ou trop court (moins de 2 heures)
– en cas de prématurité (le crâne est plus fragile)
– en cas de souffrance fœtale, voire de réanimation même légère du bébé

Apprenez à observer votre bébé et n’hésitez pas à consulter lorsque votre bébé :
– se cambre en arrière lorsqu’on le prend ou qu’on lui donne la tétée
– est raide, avec les bras et les mains crispées
– sursaute au moindre bruit et présente des petits tremblements
– est atone et a du mal à tenir sa tête
– pleure en permanence
– dort très peu
– régurgite souvent
– ne digère pas et est agité après la tétée
– met un temps infini à téter
– a du mal à téter
– use ses cheveux derrière la tête de façon asymétrique
– est tombé de la table à langer, même si la radiographie n’a mis en évidence aucune lésion
– a une mauvaise position ou une asymétrie des hanches, des jambes ou des pieds
– met toujours un bras en arrière
– tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté
– présente un strabisme permanent (divergent ou convergent)
– a des troubles ORL à répétition : otites, bronchites, respiration bruyante…

Un examen très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen…) permettra aisément de détecter les dysfonctions mineures à l’origine de tous ces maux. Par une correction manuelle appropriée, toujours effectuée en douceur, votre ostéopathe pourra corriger ces troubles.

L’écoute et l’observation attentives d’un ostéopathe, ses mains expertes, la douceur de ses gestes, permettront à votre bébé de bien démarrer dans la vie et de trouver, ou de retrouver, la joie de vivre qui devrait être la sienne, et ce pour longtemps, ainsi que, pour vous, un apaisement certain.